Du côté de chez Oim

Discussion de tout, sur tout, pour tous !!
 
PortailPortail  AccueilAccueil  RechercherRechercher  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Municipales : un scrutin peut en cacher un autre

Aller en bas 
AuteurMessage
Xenaphia
La Grande Prêtresse
La Grande Prêtresse
avatar

Féminin
Nombre de messages : 2200
Age : 47
Pays : France
Date d'inscription : 10/10/2007

MessageSujet: Municipales : un scrutin peut en cacher un autre   Ven 7 Mar 2008 - 13:51



Département ou région ? Le débat dure depuis les années 1950, quand on a défini, pour aménager le territoire, des "régions de programme", devenues les actuelles régions. Il remonte aux querelles entre jacobins et girondins pendant la Révolution, il y a plus de deux siècles.

Les républicains qui mettent la nation au-dessus de tout sont centralisateurs et préfèrent que les pouvoirs locaux soient aussi fractionnés que possible, avec une centaine de départements. Ceux qui ont une vision plus fédéraliste de la République souhaitent renforcer les régions. Ils jugent que le département est aujourd'hui obsolète.

La conception jacobine continue à prévaloir, même si les compétences des régions n'ont cessé de s'étendre depuis vingt-cinq ans. L'annonce de la suppression prochaine des numéros de département sur les plaques d'immatriculation des autos et des motos a provoqué des protestations. Quand, en janvier, la commission sur la "libération de la croissance", présidée par Jacques Attali, a remis ses recommandations à Nicolas Sarkozy, celui-ci a aussitôt écarté l'idée de supprimer le département. "Dans un monde qui est devenu un village, cela coûte beaucoup plus cher de perdre son identité que d'accumuler des strates de collectivités", a déclaré le président de la République, en réponse à ceux qui estiment qu'entre la commune et la nation, en passant par les structures intercommunales, les "pays", les départements et les régions, il y a au moins un niveau de trop.

Plus d'un tiers des Français négligent pourtant les élections cantonales, qui renouvellent par moitié, tous les six ans, les conseils généraux. Ceux-ci ont un rôle important dans les domaines de l'action sociale, de l'entretien des routes, de l'éducation (collèges), du développement local, de la culture et du tourisme. Les élections qui auraient dû avoir lieu en 2007 ont été retardées d'un an, comme les municipales, en raison de l'encombrement du calendrier. Dans la série des cantons pourvus en 2001, les électeurs seront appelés à voter deux fois, le 9 mars et souvent le 16, au second tour, pour désigner leurs conseillers municipaux et leurs conseillers généraux. Sauf à Paris, dont le conseil est à la fois municipal et général, la capitale étant une commune et un département.

Associées à d'autres élections – municipales ou régionales – depuis dix ans, les cantonales n'intéressent pas beaucoup les médias. Elles ont pourtant leurs fidèles parmi les électeurs, surtout dans les zones rurales, où le canton a plus d'importance qu'en ville. Moins "politisé", ce scrutin fait la part belle aux personnalités locales, sans considération de leur engagement partisan. L'élection des présidents des conseils généraux par les conseillers, à bulletins secrets, réserve ainsi des surprises.

Longtemps dominés par la droite, les conseils généraux le sont aujourd'hui par la gauche, qui en préside 51 sur 101. Le parti socialiste espère progresser encore et enlever à la majorité l'Indre-et-Loire, la Somme, le Lot-et-Garonne, les Deux-Sèvres (où est élue Ségolène Royal) et la Charente-Maritime. François Hollande rêve de l'emporter en Corrèze et de devenir ainsi le "patron" de ce département qui fut le fief de Jacques Chirac. En Seine-Saint-Denis, Claude Bartolone met tout en œuvre pour devancer le parti communiste et lui ravir l'un des deux derniers conseils généraux qu'il préside, avec celui du Val-de-Marne (que lorgne la droite). Le PCF se rassure en pensant que, dans l'Allier, un changement de majorité pourrait le réinstaller à la tête d'un département où prospérait autrefois un communisme rural.

La droite croit possible de regagner des conseils généraux dont la présidence se joue à un siège. C'est le cas en Seine-et-Marne, dans le Cher et dans le Doubs. Elle aimerait récupérer aussi l'Oise et les Pyrénées-Orientales. Elle vise la Drôme, reprise par les socialistes en 2004, et le Territoire de Belfort, longtemps dominé par Jean-Pierre Chevènement et ses amis du MRC, aujourd'hui en conflit avec le PS local.

La majorité convoite enfin les Hautes-Alpes, qui a la particularité d'être l'un des trois conseils généraux, avec ceux de l'Ardèche et de Mayotte, à ne compter dans ses rangs aucune femme. Seuls 10 % des quelque quatre mille conseillers généraux du pays sont des femmes. La loi oblige désormais chaque candidat à se présenter avec un suppléant du sexe opposé, mais il faudra du temps pour que les départements respectent la parité. Il est vrai qu'ils semblent avoir l'éternité devant eux.

Patrick Jarreau

Source : Le Monde pour Directmatinplus | 07.03.08 | 07h26 • Mis à jour le 07.03.08 | 09h06


PS : la photo a été ajouté par mes soins ^^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ducotedechezoim.forumpro.fr/portal.htm
Xenaphia
La Grande Prêtresse
La Grande Prêtresse
avatar

Féminin
Nombre de messages : 2200
Age : 47
Pays : France
Date d'inscription : 10/10/2007

MessageSujet: Re: Municipales : un scrutin peut en cacher un autre   Dim 9 Mar 2008 - 11:58

bon aujourd'hui ce sont les municipales et les cantonales chez moi oui
évidemment je vais aller voter (ça va de soit)
j'ai même été appelée pour faire le dépouillement et la secrétaire de mairie a précisé que ce serait très long Osad
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ducotedechezoim.forumpro.fr/portal.htm
 
Municipales : un scrutin peut en cacher un autre
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Un couffin peut en cacher un autre
» Attention danger un François peut en cacher un autre
» À bas les joues rouges... !
» Écho obligatoire ???
» AUTO ENTREPRENEUR - GENDARMERIE

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Du côté de chez Oim :: Le côté détente :: Quoi de neuf ?-
Sauter vers: